Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Castelamap - AMAP de Castelnau de Médoc
  • : Blog de Castelamap, AMAP de Castelnau-de-Médoc (33) et des communes environnantes...L'AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) a été créée le 22 octobre 2008, elle regroupe 75 familles en novembre 2018
  • Contact

Texte Libre

Castelamap est l'AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) de Castelnau-de-Médoc (33).
Créée le 22 octobre 2008, elle regroupe 97 familles au 14 novembre 2009...

Recherche

Pages

Liens

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 23:26

Ce samedi 25 octobre, les familles participant à Castelamap étaient conviées à la visite de l'exploitation maraichère de Pierre et Marie-Noëlle AUBERT et du fournil d'Elodie AUBERT à Saint Vivien de Médoc.

Au départ de Saint Vivien, lorsqu'on prend la route du Phare de Richard (pour les personnes curieuses, non, ce n'est pas "mon phare"), on peut peut-être passer à côté des cultures maraichères de Pierre et Marie-Noële sans les voir... En revanche, on ne peut pas rater leur maison, solidement dressée, seule au milieu des Mattes du Médoc.


Si vous n'avez pas pu être présents à cette visite, ce sera un point de repère infaillible pour la prochaine à laquelle vous pourrez prendre part. Les batiments agricoles et le fournil d'Elodie sont situés derrière la maison, et sont accessibles par un chemin qui la contourne par la gauche.

Une bonne dizaine de familles étaients présentes à cette première visite. Jean BOTTARO, notre photographe attitré, n'a pas manqué de nous réunir pour une petite photo de groupe... C'est pour cette raison qu'il n'y figure pas dessus :


Nous avons commencé par visiter le fournil d'Elodie, qui préparait le pain de sa tournée du lendemain (marché de Castelnau-de-Médoc).

Elodie, en plein explication sur la fabrication du pain au levain...

Explications dont l'assistance ne perd pas une seule miette...

Pendant la montée du four en température, les discussions vont bon train...

Elodie a profité également de l'occasion pour nous faire découvrir le fonctionnement de son moulin à farine :



Est ensuite venue la visite de l'exploitation maraichère de Pierre et Marie-Noële, en commençant par la serre "des bébés", dans laquelle sont bichonnés les semis et jeunes plants :



Où l'on constate que Marie-Noële est aussi bavarde qu'Elodie...   ;)

Marie-Noële nous a fait ensuite découvrir les terres qui vont être mises en cultures dès 2009 :



Malgré le petit creux de milieu d'après-midi qui s'approche, Jean n'en a pas pour autant l'estomac dans l'étalon... :))

Arrivés sur l'emplacement actuel des zones maraichères, Marie-Noële nous a convié à une cueillette des salades :


A méditer : Il est plus aisé de porter de nos jours les 8 scaroles, que naguère Lewis Caroll...  #-o


La visite s'est terminée par le retour au fournil d'Elodie, qui nous a offert à déguster des petits pains au chocolat tout chaud croustillants.
Chaque famille a pu ensuite faire son marché aux légumes sur place, directement du producteur au consommateur. Bref, un avant goût de Castelamap...

Pour Castelamap, Richard BONNET

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:02

Lieu : Foyer Polyvalent (Mairie de Castelnau-de-Médoc)

Début de la réunion : 19h00

Fin de la réunion : 21h35

   

Introduction

 

Cette réunion a rassemblé entre 40 et 50 personnes et était animée par Richard BONNET, en présence de :

* Gaëlle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde

* Pierre et Marie Noële AUBERT, maraichers Bio à Saint Vivien de Médoc,

* Elodie AUBERT, agricultrice boulangère Bio à Saint Vivien de Médoc.

 

Etaient également présents, invités par notre toujours actif Jean BOTTARO, messieurs Patrick JOUANNET, correspondant du Journal du Médoc, et Jean-Claude RIGAULT, correspondant du journal Sud-Ouest.

 
 
De gauche à droite :
- Gaelle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde.
- Marieke VANVYVE-PINAULT, membre de la Commission Animation
- Richard BONNET, à l'origine du projet
- Elodie AUBERT, agricultrice boulangère Bio à Saint Vivien de Médoc
- Pierre et Marie Noële AUBERT, maraichers Bio à Saint Vivien de Médoc

 
 
Cette deuxième réunion de
Castelamap était l’occasion pour les familles soit de découvrir ce qu’est une AMAP, soit de recueillir de nouveaux renseignements. Leurs questions ont été écoutées attentivement, afin que les meilleures réponses possibles puissent y être apportées.

Quelques nouvelles familles ont profité de la réunion pour s’inscrire sur les listes de l’AMAP, qui se répartissent au 13 septembre de la façon suivante :

- 13 familles en liste principale

- 35 familles en liste d’attente

Lors du démarrage de la structure associative Castelamap, la répartition des familles d’une liste à l’autre sera revue en fonction des capacités de production de légumes.

 


Qu’est ce qu’une AMAP ?

 

Richard BONNET a présenté l’historique du projet, et les fondements et objectifs d’une AMAP, regroupement de consommateurs qui passent des partenariats avec des producteurs locaux respectueux de l’environnement.

Les engagements réciproques des consom’acteurs et des producteurs ont ainsi été abordés :

Engagements des consom’acteurs

* Préfinancement de la production

* Solidarité dans les aléas naturels

* Implication dans la gestion du groupe

Engagements des producteurs

* Qualité et diversité des produits

* Pédagogie

* Transparence technique et économique

 

Ont également été soulignés 2 points fondamentaux liés au fonctionnement d’une AMAP :

>>> La nécessaire participation des familles à la distribution hebdomadaire des paniers (par roulement d’autant de semaines qu’il y a de familles dans le groupe)

>>> L’obligation faite aux familles de se trouver un remplaçant lors des absences liées aux congés (famille, voisins, amis)

 

Gaëlle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde, a ensuite présenté l’historique et l’origine des AMAP, Ainsi, dans les années soixante, au Japon, des mères de familles se sont inquiétées des conséquences de l’intensification de l’agriculture, et avaient le sentiment d’empoisonner leurs enfants en les nourrissant. Elles décidèrent alors de se regrouper, et de passer un contrat avec un agriculteur : en échange de la garantie d’achat de toute sa production à l’avance, l’agriculteur s’engageait à cultiver sans produits chimiques. Ainsi naquirent les premiers «Teikkei», ce qu’on pourrait traduire par «mettre le visage du paysan sur les aliments».

Après ce petit historique, Gaëlle a fourni quelques éléments permettant de se faire une idée du réseau d’AMAP en Gironde et de leur nombre en constante augmentation : 6 en 2007, 24 en 2008.

Gaëlle a souligné que les Castelamapiens, avec  35 familles en liste d’attente, sont plutôt bien lotis, comparativement aux amapiens de la CUB, où les listes d’attentes comptent 80 ou 90 familles…

A également été expliqué le rôle du Relais AMAP Gironde : conseiller et accompagner les AMAP dans leur démarche, dans le souci du respect de la Charte des AMAP élaborée par le réseau Alliance-Provence.

 

Les contrats entre consom’acteurs et producteurs

 

Le principe des contrats entre consom’acteurs et producteurs a été abordé. Un contrat spécifique est établi pour chaque producteur qui approvisionne l’AMAP.

Plusieurs types de contrat sont à distinguer :

* Contrat avec engagement des adhérents de Castelamap sur la durée (6 mois ou 1 an) >>> les légumes

* Contrat facultatif avec engagement des adhérents de Castelamap sur une durée plus réduite (3 mois) >>> le fromage

* Contrat à la commande >>> la viande. Le contrat est passée entre Castelamap et le producteur ou l’éleveur, sans engagement des adhérents.

 

Les producteurs

 

Maraichage en cours de certification Bio

Pierre et Marie Noëlle AUBERT, choisis pour approvisionner Castelamap en légumes, exploitent à Saint-Vivien-de-Médoc plus de 100 ha de terres riches en alluvions (les « mattes »), dont 4 ha consacrées au maraichage. En conversion Bio depuis 2006, la certification Bio d’une partie de leur surface cultivée sera effective au 01/04/2009.

Pain Bio

A partir du blé Bio qu’elle cultive sur ses terres (20 ha), Elodie AUBERT, fille de Pierre et Marie-Noëlle, produit elle-même la farine qu’elle utilise pour faire son pain 2 jours (12 à 14 h de travail) par semaine, les mardis et vendredis. Son activité est certifié Bio depuis 2 ans.

 

Le démarrage de Castelamap

 

Le démarrage de Castelamap est annoncé pour début novembre, sous une forme juridique à déterminer lors de la réunion de lancement (association loi 1901 déclarée ou structure non déclarée).

Le jour de distribution ainsi que le lieu de distribution ne sont pas encore déterminés. Il est cependant probable que la distribution se fasse le mardi ou le vendredi, dans une des salles de l’ancien collège de Castelnau.

 

Bio or not Bio ?

 

Concernant le débat « Bio ou pas Bio » au sein d’une AMAP, il est rappelé que, certes, la Charte des AMAP (*) ne fait pas référence explicitement à la nécessité de disposer de produits issus de l’agriculture biologique (ou de viande ou fromages provenant d’animaux nourris avec des aliments issus de l’agriculture biologique).

 
(*) http://alliancepec.free.fr/Webamap/docs/chartedesamap.pdf
 
Mais il est également souligné que seuls les produits issus de l’agriculture biologique permettent de respecter le 3e principe général du lien consom’acteurs / producteurs développé dans cette même Charte :

« Une production respectueuse de la nature, de l'environnement et de l'animal : développer une biodiversité, maintenir la fertilité des sols, pratiquer une production sans engrais chimiques de synthèse ni pesticides, gérer de façon économique l'eau .... »

En tout état de cause, il est convenu que les producteurs souhaitant établir un partenariat avec Castelamap devraient s’engager dans une démarche de respect de l’environnement pouvant conduire — à terme — vers la certification « agriculture bio-logique ».

 

Conclusion

 

La réunion se termine à 21h35. Chaque famille présente repart avec 2 ou 3 salades fraichement cueillies par Pierre et Marie-Noëlle AUBERT.

La réunion de lancement de Castelamap est prévue la semaine du 20 au 26 octobre, mais n’est pas planifiée en séance.

15 nouvelles familles se sont inscrites en liste d’attente à l’issue de la réunion. L’ordre dans la liste ne pouvant être déterminé par leur ordre d’inscription (toutes étaient présentes en même temps), il sera déterminé par tirage au sort lors de la réunion de lancement de Castelamap.

 

Pour Castelamap, Richard BONNET

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:43

 

Lieu : Salle des associations de Castelnau-de-Médoc

Début de la réunion : 19h00

Fin de la réunion : 20h55

 

Introduction

 

Cette réunion a rassemblé une quinzaine de familles et était animée par Richard BONNET, en présence de Marie Noëlle AUBERT, Maraichère Bio à Saint Vivien de Médoc, et Elodie AUBERT, agricultrice et boulangère Bio à Saint Vivien de Médoc.

Etaient également présents, invités par notre actif Jean BOTTARO, messieurs Patrick JOUANNET, correspondant du Journal du Médoc, et Jean-Claude RIGAULT, corres-pondant du journal Sud-Ouest.

Cette première réunion de Castelamap était l’occasion pour les familles de se rencontrer autour d’un verre de cidre ou jus de fruits Bio, l’essentiel des échanges s’étant précédemment fait par courriers électroniques.

Quelques nouvelles familles ont profité de la réunion pour s’inscrire sur les listes de l’AMAP, qui se répartissent au 29 septembre de la façon suivante :

- 13 familles en liste principale

- 15 familles en liste d’attente

Lors du démarrage de la structure associative Castelamap, la répartition des familles d’une liste à l’autre sera revue en fonction des capacités de production de légumes.

 

Qu’est ce qu’une AMAP ?

 

Richard BONNET a présenté les fondements et objectifs d’une AMAP, en insistant sur les engagements réciproques des consom’acteurs et des producteurs :

Engagements des consom’acteurs

* Préfinancement de la production

* Solidarité dans les aléas naturels

* Implication dans la gestion du groupe

Engagements des producteurs

* Qualité et diversité des produits

* Pédagogie

* Transparence technique et économique

 

Richard BONNET a souligné également 2 éléments important liés au fonctionnement d’une AMAP :

>>> La nécessaire participation des familles à la distribution hebdomadaire des paniers (par roulement d’autant de semaines qu’il y a de familles dans le groupe)

>>> L’obligation faite aux familles de se trouver un remplaçant lors des absences liées aux congés (famille, voisins, amis)

 

Les contrats entre consom’acteurs et producteurs

 

Le principe des contrats entre consom’acteurs et producteurs est abordé. Un contrat spécifique est établi pour chaque producteur qui approvisionne l’AMAP.

Plusieurs types de contrat sont à distinguer :

* Contrat avec engagement des adhérents de Castelamap sur la durée (6 mois ou 1 an) >>> les légumes

* Contrat facultatif avec engagement des adhérents de Castelamap sur une durée plus réduite (3 mois) >>> le fromage

* Contrat à la commande >>> la viande. Le contrat est passée entre Castelamap et le producteur ou l’éleveur, sans engagement des adhérents.

 

Les producteurs

 

Concernant les producteurs, Sabine FAURE, Marieke VANVYVE-PINAULT et Richard BONNET avaient pris contact début juillet avec David COURONNEAU, remarquable producteur de légumes Bio installé à Saint Laurent de Médoc, et fournisseur de 3 AMAP en Médoc et sur Bordeaux. Les capacités de production actuelles de l’exploitation de David ne lui ont cependant pas permis d’intégrer une nouvelle structure AMAP.

Par rapport à la vocation de proximité géographique entre consom’acteurs et producteurs d’une AMAP, le choix de travailler en collaboration avec Pierre, Marie-Noëlle et Elodie AUBERT, de Saint Vivien de Médoc, constitue un compromis local fort acceptable.

Elodie et Marie Noëlle AUBERT ont ensuite présenté leur activité respective.

Pain Bio

A partir du blé Bio qu’elle cultive sur ses terres (20 ha), Elodie produit elle-même la farine qu’elle utilise pour faire son pain 2 jours (12 à 14 h de travail) par semaine, les mardis et vendredis. Son activité est certifié Bio depuis 2 ans.

Maraichage en cours de certification Bio

Pierre et Marie Noëlle AUBERT exploitent de leur côté plus de 100 ha de terres riches en alluvions (les « mattes »), dont 4 ha consacrées au maraichage. En conversion Bio depuis 2006, la certification Bio de leur activité sera effective au 01/04/2009.

Les noms de plusieurs autres producteurs ou éleveurs (fromage/viande) sont rapportés. Il est proposé d’aborder cet aspect prospection plus en détail lors des prochaines réunions de Castelamap.

 

Bio or not Bio ?

 

Concernant le débat « Bio ou pas Bio » au sein d’une AMAP, il est rappelé que, certes, la Charte des AMAP (http://alliancepec.free.fr/Webamap/docs/chartedesamap.pdf) ne fait pas référence explicitement à la nécessité de disposer de produits issus de l’agriculture biologique (ou de viande ou fromages provenant d’animaux nourris avec des aliments issus de l’agriculture biologique).

Mais il est également souligné que seuls les produits issus de l’agriculture biologique permettent de respecter le 3e principe général du lien consom’acteurs / producteurs développé dans cette même Charte :

« Une production respectueuse de la nature, de l'environnement et de l'animal : développer une biodiversité, maintenir la fertilité des sols, pratiquer une production sans engrais chimiques de synthèse ni pesticides, gérer de façon économique l'eau .... »

 

Conclusion

 

L’appellation Castelamap, proposée par Richard BONNET est validée en séance, de même que la proposition de visuel pour l’association qui sera utilisé pour les courriers.

La réunion se termine par une dégustation de pains Bio apportés gracieusement par Elodie AUBERT.

Rendez-vous est pris pour la prochaine réunion de Castelamap, qui se tiendra le lundi 13 octobre, toujours à Castelnau, avec le renfort et le précieux retour d’expérience de Gaëlle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde.

Séance clôturée à 20h55

 

Pour Castelamap, Richard BONNET

 

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:27

Recette proposée par Brigitte EVEILLARD

Ingrédients :
- Fenouil
- Thon

Sauce :
- 6 c à soupe d'huile d'olive
- 3 c à soupe de jus de citron
- Sel
- Poivre
- Ciboulette hachée ou oignons hachés

Préparation :
- Emincez finement le fenouil
- Melangez le dans un saladier avec du thon émietté
- Ajouter des olives.
- Arroser avec la sauce (pour les régimes hypo-sodés - sans sel - on peut très bien se passer de sel dans la sauce) NDR
- Bien mélanger. C'est meilleur au bout de 15 min de macération. j'ai mangé ça chez mon neveu, c'était très rafraichissant.

Bon appétit à tous !

NDR : Note de Richard

Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 21:21


Recette proposée par Annie MIRANDE

Pour ceux qui ne connaissent pas le fenouil, je propose une salade pleine de vitamines et agréable à l'oeil, et peu chère, ce qui ne gache rien :

Ingrédients :
- Fenouil
- Oignon
- 1 ou 2 orange(s) selon la grosseur
- 1 cuillerée d'huile d'olive.

Préparation :
- Couper le fenouil en fine tranche, ainsi que l'oignon, s'il est rouge ce n'en sera que plus joli,
- Peler une orange à vif, la découper en morceaux
- Presser une autre orange ou une partie de la première si elle est grosse.
- Mélanger le tout avec l'huile d'olive. saler poivrer, et bon appétit.

Partager cet article
Repost0
27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 00:51

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2008 6 25 /10 /octobre /2008 00:10

Si vous ne savez pas comment cuisiner les légumes pour que vos têtes blondes en mangent…

 

Vous pouvez vous rendre sur le site des olivades (http://www.olivades.com/Recettes/) sur lequel vous trouverez des recettes appétissantes et dans l’air du temps.

 

Sinon vous pouvez acheter :

>>> le livre « Les légumes passent à table - Recettes inattendues » paru aux Editions Terre Vivante (gâteau aux carottes et aux noisettes, flan de brocoli aux amandes…)

 

>>> Ou encore le livre « Petits plats d’hiver » paru aux Edition la Plage

 

Je sais que certaines se demandent quoi faire avec les blettes… On peut en faire des flans, des tartes, des salades…

 

 

Merci de nous faire parvenir vos bonnes recettes, pour agrémenter nos repas… Nous pourrons en diffuser quelques unes afin de les faire partager à tous…

 

Annie MIRANDE
pour Castelamap

 

 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 23:45

C'est Elodie AUBERT, agricultrice et boulangère certifiée Bio à Saint-Vivien-de-Médoc, qui va approvisionner le contrat pain de Castelamap.

A propos du pain au levain qu'elle confectionne à partir de la farine du blé qu'elle cultive elle-même, Elodie nous confie : 

"Ce pain se conserve plusieurs jours : les premiers jours vous apprécierez sa texture souple, et avec le temps, vous serez plus sensible aux arômes du levain et à l'assemblage des blés présents dans le mélange.

Un pain de 500 g, c'est une qualité garantie minimum 4 jours, et le pain de 1 kg minimum 1 semaine.

Il se congèle très bien, et je conseille une décongélation à l'air ambiant (possibilité de le congeler tranché, pour ne sortir que sa consommation quotidienne).

Du pain d'une semaine passé au four Th 6-7 / 200 °C pendant quelques minutes se refait une jeunesse. Je teste cela souvent quand il ne me reste plus rien de la production que je vends sur le marché !!

Quand le pain commence à rassir, il se prête à de multiples recettes : tartines grillées, croque-monsieur arrangé à votre sauce, pain perdu, pudding, chapelure pour des légumes farcis... Et cela pour les valorisations les plus connues..."

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 01:05

Un peu plus d’une trentaine de personnes se sont retrouvées pour constituer Castelamap la réunion était animée par Richard Bonnet.

 

Liste des familles participantes

 

Dans un premier temps, il a été procédé au tirage au sort des personnes qui se sont inscrites en fin de réunion le 13 octobre dernier. Il avait en effet été convenu que l’ordre de la liste se ferait en fonction de la date d’inscription...

Le 13 octobre dernier, 15 familles se sont inscrites. Il a été considéré qu’elles se sont toutes inscrites au même moment, et pour les départager, il y a eu un tirage au sort.

 

Ordre des 14 (*) familles à l’issue du tirage au sort :

PLANTEY, PIGEASSOU, COUPAT, BROCCOLI, SAUVEROCHE, BOITEL, PEIRET, MALECOT BOUTIN, RACHEL, DECHAUT-GENESTE, COULON, BARRAUD, MAUBERT, PICHOU

(*) La 15e famille (GERBAUD) s’est entre-temps désistée de son inscription.

 

Type de structure à adopter

 

Il y avait le choix entre une association de type Loi 1901 ou rester un groupe informel.

La discussion a été vive, différents thèmes ont été abordés.

 

Association « Loi 1901 »

- Etre reconnu

- Possibilité d’avoir frais de fonctionnement, et les cotisations versées couvriraient ces frais.

- Souci de transparence,

- Assurances : l’argument a été balayé, car la commune a une assurance pour les dommages qui pourraient arriver, et ensuite si un membre se blesse, il actionnera sa responsabilité civile.

 

Association non déclarée

Il y a un esprit différent, c’est un engagement moral que l’on prend, on s’engage à participer, pas besoin d’une structure avec président, secrétaire et trésorier…

 

Au cours du débat, il a été évoqué une troisième possibilité :

Au départ le groupe serait informel, et ensuite il pourrait se constituer en association.

Une majorité de personnes s’est prononcée pour cette dernière solution… Et il a été décidé de réexaminer le sujet dans six mois.

 

Organisation interne de la structure AMAP

 

3 commissions ont été proposées :

>>> Commission Communication, dont le rôle est de :

  • Recueillir les informations relatives aux partenaires (notamment les nouvelles de la ferme, les recettes de cuisine) afin de publier un bulletin qui sera publié régulièrement aux membres.
  • Communiquer avec la presse locale, le Réseau AMAP Gironde et Alliance-Provence.

 

Valérie DECHAUT-GENESTE, s’est proposée pour participer à la communication, mais souhaite ne pas la faire seule. Annie MIRANDE s’est jointe à elle.

 

>>> Commission Distribution, dont le rôle est de :

  • Organiser le planning de distribution hebdomadaire : il a été convenu que, chaque semaine, deux familles seraient à tour de rôle responsables de la distribution.
  • S’assurer de la présence des responsables de distribution désignés par le planning à chaque distribution (déchargement, préparation des paniers, distribution, nettoyage de la salle en fin de séance)
  • Afficher la composition du panier,
  • Accueillir les participants.

 

Maryse BOTTARO s’est proposée comme responsable de la distribution. Toutefois, elle a émis l’idée qu’il serait préférable que deux ou trois personnes soient responsables au lieu d’une seule.


Pour cela, les membres de la Commission Distribution demandent aux consommateurs de s’inscrire pour au moins une distribution lors de la prise des abonnements, et les contactent en milieu de semaine (mail) pour s’assurer de leur présence.

 

>>> Commission Animation, dont le rôle est de :

  • Organiser les différentes manifestations qui auront lieu sur la ferme durant la saison : visite et pique-nique de début de saison, repas collectifs, activités pour les enfants…
  • Organiser avec le producteur quelques participations aux travaux de la ferme : aide aux champs, entretien du paysage, rénovation d’un bâtiment, d’un pont…

 

Marieke VANVYVE-PINAULT et Céline DURAND se sont proposées pour la Commission Animation.

 

Le local de distribution

 

Il s’agit du réfectoire situé dans l’ancien collège, rue Carnot à Castelnau.

Les problèmes d’ordre matériel tels que stationnement des véhicules des producteurs, organisation matérielle de la distribution… seront étudiés avec les producteurs et feront l’objet d’un aménagement au coup par coup.

 

Le jour de distribution

 

il y a eu beaucoup d’échanges sur le sujet, via internet.

Les producteurs et notamment Elodie pour le pain, après avoir longuement réfléchi, n’ont pas pu trouver d’autres possibilités qu’effectuer la distribution le vendredi soir.

La distribution se fera entre 18h30 et 20 heures

 

Les congés

 

Rappel effectué en séance : il appartient aux familles de se trouver un remplaçant pour leur absence de congés d’été : vacances ou pas vacances, les producteurs auront toujours leur production à écouler.

Les familles qui s’absentent peuvent par exemple demander à une autre famille située sur la liste d’attente, de prendre le relais. Les contrats étant payés d’avance auprès des producteurs, il leur appartient de régler entre elles les questions financières liées au paiement des paniers.

 

Première distribution

 

Le vendredi 7 novembre de 18h30 à 20 heures. Les familles GUILLEROT et PUPPO seront responsables de la 1ière distribution hebdomadaire de Castelamap.

 

Contrats légumes

 

Les producteurs de légumes ont fait deux propositions :

- Soit 20 paniers à 10 euros par semaine

- Soit 25 paniers à 8 euros par semaine

Il a semblé à tout le monde qu’il fallait retenir la seconde proposition à savoir 25 contrats légumes à 8 euros par semaine, en sachant qu’à partir du printemps, la famille AUBERT serait en mesure de fournir 30 paniers par semaine.

 

Contrats pain

Elodie, en mesure de fournir 35 Kg de pain chaque semaine à l’AMAP, propose trois contrats pain :

1.      Forfait de 500 g pour 11,50 euros / mois.

Les 7 et 21 nov : 500 g nature
Les 14 et 28 nov : 500 g de spécial

 

2.      Forfait 1 kg pour 19,50 euros / mois

Les 7 et 14 nov : 1 kg nature

Les 14 et 21 nov : 500 g nature + 500 spécial

 

3.      Forfait 2 kg pour 39 euros / mois

Les 7 et 14 nov : 2 kg nature

Les 14 et 21 nov : 1 kg nature + 1 kg spécial.

 

Ces trois formules sont à l’essai pendant le mois de novembre. En décembre, on rediscutera des prix et des quantités. Une fois ceux-ci définis, ils ne varieront pas pendant 3 voire 6 mois, aux amapiens de voir.

 

Une feuille a circulé dans l’assistance, afin que chacun des présents puisse faire son choix.

A priori à l’issue de la réunion, la majorité des personnes a opté pour les deux premiers forfaits.

 

Dans un courriel, Elodie précise que c’est elle qui décide des jours où elle fait les différents pains, et pour le « spécial », elle en proposera de différentes variétés d’une fois sur l’autre.

Nous pourrons ainsi bénéficier d’une diversité intéressante et Elodie pourra gérer au mieux les forfaits.

 

Elodie avait parlé de la possibilité d’acheter de la farine.

Cela ne rentre pas dans le contrat pain, il faudra voir avec elle pour la distribution. Néanmoins les personnes intéressées peuvent se faire connaître.

 

Autres contrats…

 

On peut chercher d’autres producteurs, par exemple un vigneron, un éleveur, un volailler…

Dominique FEDIEU, membre du CIVAM33, et Michel RAYNAUD, se proposent pour communiquer prochainement au groupe des informations concernant les producteurs bio des environs.

 

Débat bio ou non bio

 

De l’avis général, nous devrons privilégier les produits issus de l’Agriculture Biologique, seule garante du respect de toutes les exigences de la Charte des AMAP.

Mais nous devons également soutenir et encourager les producteurs qui s’engagent dans une démarche de conversion conduisant à la certification Bio

En revanche, les producteurs pour lesquels le respect de l’environnement n’est pas une priorité ne seront pas  retenus comme partenaires.

 

Visite de la ferme : samedi 25 octobre

 

La visite aura lieu de 16 h à 19 heures, avec visite du fournil d’Elodie, découverte du moulin à farine, puis visite de l’exploitation maraichère de Pierre et Marie-Noelle AUBERT.

>>> PENSEZ A PREVOIR DES BOTTES EN CAOUTCHOUC !!

Les personnes qui ne pourraient pas assister à cette première rencontre auront la possibilité d’effectuer une prochaine visite. Il y en aura deux ou trois par an.

 

En bref…

 

>>> Visite de la ferme samedi 25 octobre de 16 à 19 heures

 

>>> Première distribution :

 vendredi 7 novembre de 18 à 20 heures (contrats pain et légumes )

 

>>> Distribution à l’ancien collège de Castelnau avec les familles Guillerot et Puppo à la distribution.

 

 

Annie MIRANDE
pour Castelamap

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 22:51

Bonsoir à tous.

Ma petite famille et moi-même étions à Saint Vivien le 23 août dernier, où nous nous sommes joints à un groupe d’une vingtaine de personnes ayant répondu à l’invitation de la famille AUBERT. La météo nous a permis de passer un après-midi agréable, mais aussi très instructif, avec au programme :


- Visite de l’exploitation maraichère de Monsieur et Madame Aubert, où comment les aléas climatiques influent sur la culture de produits biologiques








- Façonnage et cuisson des pains, avec les conseils éclairés d’Elodie. Personnellement, ce ne fut pas une réussite, mais le contact avec la pâte sortant du pétrin est très agréable. ;-)



- Découverte du moulin à farine : Elodie cultive et récolte son blé, à partir duquel elle produit elle-même la farine de ses pains.




- Réunion sur les AMAP, avec le retour d’expérience des amapiens présents, et clôture de la journée par une dégustation des pains façonnés et cuits du jour, accompagnés par les préparations salées et sucrées amenées par les participants.


 

La prochaine visite aura lieu le samedi 25 octobre 2008 entre 16h et 19h...
Venez nombreux pour découvrir à votre tour l'exploitation de Pierre et Marie-Noëlle AUBERT...
(pour toute question concernant l'accès, me contacter ici : bonnetr@cegetel.net)

Partager cet article
Repost0