Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Castelamap - AMAP de Castelnau de Médoc
  • : Blog de Castelamap, AMAP de Castelnau-de-Médoc (33) et des communes environnantes...L'AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) a été créée le 22 octobre 2008, elle regroupe 75 familles en novembre 2018
  • Contact

Texte Libre

Castelamap est l'AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) de Castelnau-de-Médoc (33).
Créée le 22 octobre 2008, elle regroupe 97 familles au 14 novembre 2009...

Recherche

Pages

Liens

21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 22:43

Parce qu'il n'est pas inutile d'apporter la contradiction, je vous fais suivre l'article ci-dessous, paru dans le journal Sud-Ouest ce mercredi 21 octobre 2009 :


« Marre des Amap ! »

 

 
Christine Pénicaut. (Photo S. L.)
Christine Pénicaut. (Photo S. L.)

 

Les Amap ont bonne presse. Que de mérites en effet pour ces associations favorables à une agriculture paysanne : elles rapprochent le consommateur du producteur ; elles impliquent une consommation adaptée aux saisons, donc plus écolo...

Une voix discordante a contrarié hier ce concert unanime. Et pas n'importe quelle voix : Christine Pénicaut, secrétaire générale du Syndicat des commerçants non-sédentaires, est la voix des marchés girondins. « Les Amap, on en a marre ! Pour moi, cette mode relève du pur snobisme... Sur le plan commercial, ce système fragilise l'économie des marchés, déjà précaire. Sur un plan social, je trouve que les Amap fonctionnent par petits cercles assez fermés, alors que le marché reste un lieu de brassage où se croisent tous les milieux. Ce système paraît par ailleurs très formaté : tout le monde reçoit le même colis le même jour de la semaine... c'est d'un ennui !

 Enfin, j'ai des réserves sur la traçabilité des denrées. Il y a de nombreux contrôles sur les marchés, mais je ne crois pas qu'il y ait autant de contrôles sur les Amap... Certains présentent ce système souvent citadin comme un retour à la nature : ils frisent le ridicule ! » estime Christine Pénicaut, qui, elle, ne frise pas le conformisme.

Auteur : Propos recueillis par J. Rousse

Partager cet article

Repost0

commentaires