Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Castelamap - AMAP de Castelnau de Médoc
  • : Blog de Castelamap, AMAP de Castelnau-de-Médoc (33) et des communes environnantes...L'AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) a été créée le 22 octobre 2008, elle regroupe 75 familles en novembre 2018
  • Contact

Texte Libre

Castelamap est l'AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) de Castelnau-de-Médoc (33).
Créée le 22 octobre 2008, elle regroupe 97 familles au 14 novembre 2009...

Recherche

Pages

Liens

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 22:02

Lieu : Foyer Polyvalent (Mairie de Castelnau-de-Médoc)

Début de la réunion : 19h00

Fin de la réunion : 21h35

   

Introduction

 

Cette réunion a rassemblé entre 40 et 50 personnes et était animée par Richard BONNET, en présence de :

* Gaëlle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde

* Pierre et Marie Noële AUBERT, maraichers Bio à Saint Vivien de Médoc,

* Elodie AUBERT, agricultrice boulangère Bio à Saint Vivien de Médoc.

 

Etaient également présents, invités par notre toujours actif Jean BOTTARO, messieurs Patrick JOUANNET, correspondant du Journal du Médoc, et Jean-Claude RIGAULT, correspondant du journal Sud-Ouest.

 
 
De gauche à droite :
- Gaelle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde.
- Marieke VANVYVE-PINAULT, membre de la Commission Animation
- Richard BONNET, à l'origine du projet
- Elodie AUBERT, agricultrice boulangère Bio à Saint Vivien de Médoc
- Pierre et Marie Noële AUBERT, maraichers Bio à Saint Vivien de Médoc

 
 
Cette deuxième réunion de
Castelamap était l’occasion pour les familles soit de découvrir ce qu’est une AMAP, soit de recueillir de nouveaux renseignements. Leurs questions ont été écoutées attentivement, afin que les meilleures réponses possibles puissent y être apportées.

Quelques nouvelles familles ont profité de la réunion pour s’inscrire sur les listes de l’AMAP, qui se répartissent au 13 septembre de la façon suivante :

- 13 familles en liste principale

- 35 familles en liste d’attente

Lors du démarrage de la structure associative Castelamap, la répartition des familles d’une liste à l’autre sera revue en fonction des capacités de production de légumes.

 


Qu’est ce qu’une AMAP ?

 

Richard BONNET a présenté l’historique du projet, et les fondements et objectifs d’une AMAP, regroupement de consommateurs qui passent des partenariats avec des producteurs locaux respectueux de l’environnement.

Les engagements réciproques des consom’acteurs et des producteurs ont ainsi été abordés :

Engagements des consom’acteurs

* Préfinancement de la production

* Solidarité dans les aléas naturels

* Implication dans la gestion du groupe

Engagements des producteurs

* Qualité et diversité des produits

* Pédagogie

* Transparence technique et économique

 

Ont également été soulignés 2 points fondamentaux liés au fonctionnement d’une AMAP :

>>> La nécessaire participation des familles à la distribution hebdomadaire des paniers (par roulement d’autant de semaines qu’il y a de familles dans le groupe)

>>> L’obligation faite aux familles de se trouver un remplaçant lors des absences liées aux congés (famille, voisins, amis)

 

Gaëlle BERTONECHE, responsable du Relais AMAP Gironde, a ensuite présenté l’historique et l’origine des AMAP, Ainsi, dans les années soixante, au Japon, des mères de familles se sont inquiétées des conséquences de l’intensification de l’agriculture, et avaient le sentiment d’empoisonner leurs enfants en les nourrissant. Elles décidèrent alors de se regrouper, et de passer un contrat avec un agriculteur : en échange de la garantie d’achat de toute sa production à l’avance, l’agriculteur s’engageait à cultiver sans produits chimiques. Ainsi naquirent les premiers «Teikkei», ce qu’on pourrait traduire par «mettre le visage du paysan sur les aliments».

Après ce petit historique, Gaëlle a fourni quelques éléments permettant de se faire une idée du réseau d’AMAP en Gironde et de leur nombre en constante augmentation : 6 en 2007, 24 en 2008.

Gaëlle a souligné que les Castelamapiens, avec  35 familles en liste d’attente, sont plutôt bien lotis, comparativement aux amapiens de la CUB, où les listes d’attentes comptent 80 ou 90 familles…

A également été expliqué le rôle du Relais AMAP Gironde : conseiller et accompagner les AMAP dans leur démarche, dans le souci du respect de la Charte des AMAP élaborée par le réseau Alliance-Provence.

 

Les contrats entre consom’acteurs et producteurs

 

Le principe des contrats entre consom’acteurs et producteurs a été abordé. Un contrat spécifique est établi pour chaque producteur qui approvisionne l’AMAP.

Plusieurs types de contrat sont à distinguer :

* Contrat avec engagement des adhérents de Castelamap sur la durée (6 mois ou 1 an) >>> les légumes

* Contrat facultatif avec engagement des adhérents de Castelamap sur une durée plus réduite (3 mois) >>> le fromage

* Contrat à la commande >>> la viande. Le contrat est passée entre Castelamap et le producteur ou l’éleveur, sans engagement des adhérents.

 

Les producteurs

 

Maraichage en cours de certification Bio

Pierre et Marie Noëlle AUBERT, choisis pour approvisionner Castelamap en légumes, exploitent à Saint-Vivien-de-Médoc plus de 100 ha de terres riches en alluvions (les « mattes »), dont 4 ha consacrées au maraichage. En conversion Bio depuis 2006, la certification Bio d’une partie de leur surface cultivée sera effective au 01/04/2009.

Pain Bio

A partir du blé Bio qu’elle cultive sur ses terres (20 ha), Elodie AUBERT, fille de Pierre et Marie-Noëlle, produit elle-même la farine qu’elle utilise pour faire son pain 2 jours (12 à 14 h de travail) par semaine, les mardis et vendredis. Son activité est certifié Bio depuis 2 ans.

 

Le démarrage de Castelamap

 

Le démarrage de Castelamap est annoncé pour début novembre, sous une forme juridique à déterminer lors de la réunion de lancement (association loi 1901 déclarée ou structure non déclarée).

Le jour de distribution ainsi que le lieu de distribution ne sont pas encore déterminés. Il est cependant probable que la distribution se fasse le mardi ou le vendredi, dans une des salles de l’ancien collège de Castelnau.

 

Bio or not Bio ?

 

Concernant le débat « Bio ou pas Bio » au sein d’une AMAP, il est rappelé que, certes, la Charte des AMAP (*) ne fait pas référence explicitement à la nécessité de disposer de produits issus de l’agriculture biologique (ou de viande ou fromages provenant d’animaux nourris avec des aliments issus de l’agriculture biologique).

 
(*) http://alliancepec.free.fr/Webamap/docs/chartedesamap.pdf
 
Mais il est également souligné que seuls les produits issus de l’agriculture biologique permettent de respecter le 3e principe général du lien consom’acteurs / producteurs développé dans cette même Charte :

« Une production respectueuse de la nature, de l'environnement et de l'animal : développer une biodiversité, maintenir la fertilité des sols, pratiquer une production sans engrais chimiques de synthèse ni pesticides, gérer de façon économique l'eau .... »

En tout état de cause, il est convenu que les producteurs souhaitant établir un partenariat avec Castelamap devraient s’engager dans une démarche de respect de l’environnement pouvant conduire — à terme — vers la certification « agriculture bio-logique ».

 

Conclusion

 

La réunion se termine à 21h35. Chaque famille présente repart avec 2 ou 3 salades fraichement cueillies par Pierre et Marie-Noëlle AUBERT.

La réunion de lancement de Castelamap est prévue la semaine du 20 au 26 octobre, mais n’est pas planifiée en séance.

15 nouvelles familles se sont inscrites en liste d’attente à l’issue de la réunion. L’ordre dans la liste ne pouvant être déterminé par leur ordre d’inscription (toutes étaient présentes en même temps), il sera déterminé par tirage au sort lors de la réunion de lancement de Castelamap.

 

Pour Castelamap, Richard BONNET

Partager cet article

Repost0

commentaires